VITE, LENT

 

Aujourd'hui tel que les prévisions l'envisageaient, le vent nous vient encore et encore de l'Est. La vigueur du vent varie sans cesse et nous devons tirer des bords pour remonter le vent, c'est comme disait E.Tabarly " Au prés, trois fois la distance, trois fois la misère". 

 

Le vent venant présentement de là ou veulent aller nos marins, ils ne peuvent progresser face au vent. Pour ce faire, ils doivent avoir un angle minimal de 45 degré avec la provenance du vent pour pouvoir avancer. Cela implique que le bateau se dirige tantôt vers l'Irlande du Nord, tantôt vers le Portugal. Il est alors important de juger combien de temps rester sur chaque bord afin d'avancer mais de ne pas faire trop de distance dans la mauvaise direction. Pour avancer de 1km, ils doivent parcourir entre 2 et 4 km... Bien sur, on ne fait pas mention de la gite occasionné lors de cette situation (le bateau a un angle de 45 degré par rapport a l'horizontal, soit une vie a bord un peu chamboulée ;) )

 

 

Le soleil joue à cache-cache à travers les nuages et Mario est très surpris d'apercevoir autant d'oiseaux vire-volter sans se fatiguer autour des girouettes en tête de mat. Peut-être ont-ils flairé la bouffe du bord? Quelques fois et surtout par une nuit sans lune on peut se penser seuls sur cet océan immense. J'ai en mémoire des voiliers abordés par des cargos et ayant comme principal soucis la sécurité je répète souvent à ceux qui veillent au cockpit de scruter longuement l'espace tout autour du voilier afin de déceler toute présence menaçante. De l'intérieur au centre de navigation j'en fais tout autant à l'aide des instruments électroniques. 

 

À partir d'une certaine taille, tous les bateaux doivent être doté d'un AIS. Cette instrument, EDC2 en possède un : cela lui permet de voir tout les bateaux qui sont proches et également d'être vu des autres bateaux. Ce système fonctionne par satellite et permet également d'avoir plusieurs information sur le bateau : Sa taille, sa cargaison, sa provenance, destination, etc. !

 

Ce soir sur l'écran du lecteur de carte j'ai eu la surprise de voir qu'un cargo de 285 metres de longueur croisait notre route quand Alain vient me mentionner qu'il aperçoit les feux de position d'un bateau à quelques milles sur bâbord avant. Nous le regardons passer a moins d'un mile, l'océan est pourtant grand et comme par hasard il frôle notre route donc j'apprecie la vigilance de l'equipage dans ces circonstances.

 

 

Please reload

POSTS RÉCENTS

September 9, 2015

August 24, 2015

August 20, 2015

August 20, 2015

August 18, 2015

August 18, 2015

August 14, 2015

Please reload